Accueil / Nos projets / « Future of Works » (Les emplois du futur)

« Future of Works » (Les emplois du futur)

Approfondir et élargir la compréhension des défis des emplois de l’avenir en Afrique de l’Ouest et du Centre

À Propos

Vue d’ensemble

Le paysage du travail est en train de subir une transformation globale, sous l’impulsion des progrès rapides de la technologie qui promettent une augmentation de la productivité, de l’efficacité et de l’innovation. Cependant, ces avancées entraînent également des préoccupations pressantes concernant l’automatisation des emplois et les disparités socio-économiques. En Afrique de l’Ouest et du Centre, on comprend mal les effets de la transformation numérique sur la dynamique de l’emploi, encore aggravés par l’impact du changement climatique sur la productivité. Cela nécessite de nouvelles approches dans les modèles d’entreprise et les stratégies du marché du travail pour naviguer dans le paysage en évolution.

L’initiative de recherche sur l’avenir du travail, financée par le Centre international de recherche pour le développement (CRDI) et mise en œuvre par un pôle géré par l’Institut de recherches statistiques, sociales et économiques (ISSER) en collaboration avec le Bureau d’analyses macro-économiques de l’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA-BAME) et d’autres partenaires, vise à combler les lacunes en matière de connaissances et de recherche en Afrique de l’Ouest et du Centre en ce qui concerne l’adoption des technologies et la numérisation. L’initiative vise à comprendre les défis futurs du travail dans la région.

Consultez le document cadre du projet

Objectif
Les principales responsabilités du hub consistent à produire des recherches de haute qualité, à promouvoir l’élaboration de politiques fondées sur des données probantes et à renforcer les capacités régionales en mettant l’accent sur la protection sociale afin d’améliorer le statut socio-économique des groupes marginalisés. En outre, l’initiative vise à explorer les possibilités d’atténuation du changement climatique en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale.

Elle fait partie du collectif FutureWORKS, une initiative de recherche interdisciplinaire quinquennale dirigée par le Sud et consacrée à l’avenir du travail dans les pays du Sud.

Axes de recherche

Objectif du projet

Le projet vise à approfondir et à étendre la compréhension des futurs défis du travail en Afrique de l’Ouest et du Centre. Les objectifs clés sont les suivants :

Fournir des informations sur les compétences, les lois et les institutions du marché du travail nécessaires pour soutenir un travail fiable et de haute qualité, ainsi que sur les investissements dans le développement des compétences nécessaires à travers le continent pour faciliter une transition équilibrée.

Découvrez comment les technologies numériques, l’IA et l’automatisation peuvent être utilisées pour améliorer les conditions de travail dans l’agriculture et d’autres secteurs de l’économie.

Découvrez les voies par lesquelles les initiatives de protection sociale dans les pays d’Afrique de l’Ouest et centrale peuvent contribuer à l’adaptation et à l’amélioration du statut socio-économique des groupes marginalisés et vulnérables.

Equipe de projet

Equipe de projet

Questions fréquemment posées

Qui peut demander à bénéficier du fonds ?

L’appel est ouvert aux institutions de recherche basées en Afrique de l’Ouest ou en Afrique centrale. Les chercheurs résidents basés dans une institution académique (université) de la région peuvent poser leur candidature.

Quels sont les pays qui nous intéressent ?

Nous sommes intéressés par les pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale

Les demandes peuvent-elles être modifiées après leur dépôt ?

Une demande ne peut pas être modifiée après son dépôt.

À quel type de chercheurs le centre s’intéresse-t-il ?

Le hub offre des subventions de recherche aux institutions et aux chercheurs qui travaillent sur l’avenir du travail, le développement des compétences, la protection sociale et la décarbonisation.

Qui sont les partenaires de mise en œuvre de l’initiative de recherche CRDI-Futur du travail ?

Grâce à des engagements ciblés, le centre collaborera activement avec les décideurs politiques (y compris les principales agences gouvernementales telles que le ministère de l’environnement, de la science, de la technologie et de l’innovation, le ministère de l’agriculture) et formera des partenariats avec les acteurs du secteur privé (y compris les associations industrielles du secteur agroalimentaire), les organisations de la société civile et les syndicats. Grâce à des partenariats avec des organismes régionaux et mondiaux clés impliqués dans l’élaboration d’agendas sur les défis de l’avenir du travail, en particulier le changement climatique et l’avenir numérique, le centre établira un éventail de voies à travers lesquelles ses résultats peuvent être appliqués dans des politiques et des pratiques concrètes en Afrique de l’Ouest et du Centre et au-delà.

Les chercheurs recevront-ils une assistance technique de la part des partenaires de mise en œuvre ?

Le centre fournit aux bénéficiaires de subventions une assistance technique, des programmes de renforcement des capacités et un mentorat.

La plate-forme collaborera-t-elle avec le secteur privé et les parties prenantes concernées ?

Le centre s’engagera auprès des principaux responsables politiques et industriels et des associations dans les deux sous-régions, l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale. Il s’agira notamment de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), du département des affaires sociales de la Commission de l’Union africaine et de la division « Genre, pauvreté et politique sociale » de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et, au niveau mondial, de l’UNPFA, du FIDA, de l’AGRA, de la FAO, du FENU et de l’OIT, de l’Oxford Internet Institute, de DigiMetis, etc.

Dans quelles langues la proposition peut-elle être rédigée ?

Les propositions peuvent être rédigées en anglais et en français.

À quel stade de l’étude les subventions seront-elles débloquées ?

Les subventions seront accordées après l’appel à propositions.

Le montant total de la subvention allouée sera-t-il débloqué en une seule fois ?

Non.
Le décaissement sera effectué par tranches sur la base du plan de travail des candidats retenus.

Rôle d’ISRA-BAME dans la Plateforme

  • Soutenir l’ISSER en ce qui concerne les pays francophones d’Afrique de l’Ouest et du centre.
  • Aider à l’élaboration du document-cadre de recherche
  • Soutenir le programme de renforcement des capacités de la plate-forme pour les responsables sectoriels et politiques concernés dans l’ensemble de la chaîne de valeur agricole. Il s’agira notamment de développer le programme d’études/le contenu de la formation, l’animation d’une session de "formation des formateurs” la mise en œuvre des formations francophones.

Principaux partenaires du projet :

Institut de recherche statistique, sociale et économique du Ghana (ISSER) et ISRA (BAME)

Portfolio

Top